Fermer
X



 

 

 
 
 
 


 

 
 
 
 
 
 

 
 
 

 
 
 
 
 
 
En direct
 
 


 
 
 
 
 
 
ANNIVERSAIRES
 
 


 

 


 

Nouvelles

 

OTTAWA APPUIE LES MAISONS D'HÉBERGEMENT POUR FEMMES
2020-06-02

Ottawa verse une aide financière à trois centres d'hébergement pour les femmes victimes de violence de Madawska-Restigouche durant la crise de la COVID-19, dont l'Escale Madavic et le centre l'Éclipse à Edmundston.
 
L'annonce de cette contribution a été faite en début de semaine par le député fédéral René Arseneault. L'Escale Madavic et le centre l'Éclipse se partageront respectivement 44 000 $ et 25 000 $. Ce financement permettra notamment d'accroître la sécurité des lieux (par exemple achat d'équipements de protection personnelle) et une meilleure préparation aux situations d'urgence.
 
En raison de la pandémie, ces organismes n'ont pas été en mesure de tenir des activités ou encore la sollicitation habituelles pour amasser des fonds dans la communauté. À noter que dans le cadre de cette annonce, la Maison Notre-Dame de Campbellton obtient aussi un financement de 38 000 $.
-30-

 

LE RECYCLAGE À DOMICILE REPRENDRA DANS LA SEMAINE DU 13 JUILLET À EDMUNDSTON -
2020-06-02

La cueillette des matières recyclabes à domicile reprendra dans la semain du 13 juillet dans la Ville d'Edmundston. Cela fait suite au fait que la Commission des services régionaux du Nord-Ouest (CSRNO) a fait savoir que les collectes reprendront en juillet suite à la réouverture prochaine du centre de tri, l'Atelier des Copains de Saint-François.

Les produits acceptés dans les bacs bleus sont le plastique le papier, le carton, le métal, les contenants consignés ou les cartons de lait ou de jus.
 
Pour la semaine du 13 juillet, les deux bacs vert et bleu pourront être mis au chemin.
 
Par la suite dans la Ville d'Edmundston, les collectes reprendront selon le calendrier annuel. Pour la saison estivale, le bac vert pour les ordures régulières sera vidé de façon hebdomadaire alors que le bac bleu le sera aux deux semaines.

 

COVID-19: PLUS DE 1300 TESTS EFFECTUÉS SAMEDI
2020-06-01

Avec l'éclosion d'une douzaine de cas de la COVID-19 en un peu plus d'une semaine dans la zone 5 (Campbellton/Dalhousie), ce sont pas moins de 1300 tests de dépistage qui ont été effectués dans la journée de samedi, le plus grand nombre effectué en une seule journée depuis le début de la pandémie.

La population de cette région a été invitée à massivement subir le test pour pouvoir mieux contrôler la récente épidémie. Selon les statistiques fournies par les autorités gouvernementales en Santé publique dimanche, ce sont plus de 26 000 tests qui ont été réalisés dans la province depuis le début de la pandémie.

Rappelons que 132 cas ont été confirmés dans la province dont les 12 récents dans la zone 5 qui demeurent des cas actifs.

 

-30-


 

Campagne «Sois un héros: Recycle!» pour éviter que les contenants à boisson ne soient laissés par terre
2020-06-01

Lancée lundi pour souligner la Semaine canadienne de l'environnement, une campagne de sensibilisation invite les Néo-Brunswickois à faire leur part pour s'assurer qu’aucun contenant à boisson consommé (canettes) ne soit laissé par terre comme une ordure.

Dans le cadre de cette campagne, «Sois un héros: Recycle!», des publicités sur des autobus, des abris de transport en commun, des panneaux d’affichage électroniques, des sites Web et des médias sociaux invitent les gens à choisir la bonne manière de disposer ces contenants, soit par le recyclage.

Le regroupement Encorp Atlantique parraine cette campagne au Nouveau-Brunswick. Il est responsable de la collecte et du recyclage de tous les récipients à boisson non alcoolisée que les consommateurs rapportent aux centres de remboursement dans la province.

Malgré le fait que l'organisme a récupéré plus d 4 milliards de contenants consignés e boisson non alcoolisé depuis le début du programme de recyclage en 1992, Encorp Atlantique estime que ce sont environ 30 % des récipients qui ne se rendent pas dans les centres de remboursement. Notons que les récipients en verre qui sont réutilisables sont nettoyés, stérilisés et remplis de nouveau.

L'assouplissement récent des consignes de sécurité dans la province a permis la réouverture des centres de remboursement.


 

COVID-19: AUCUN NOUVEAU CAS RAPPORTÉ LE 1ER JUIN
2020-06-01

COVID-19: AUCUN NOUVEAU CAS LUNDI - Les autorités gouvernementales en Santé publique ne rapportent aucun nouveau cas de la COVID-19 en ce lundi 1er juin 2020. Le nombre demeure à 132 depuis le début de la pandémie au Nouveau-Brunswick.
 
Rappelons que 12 cas répertoriés en un peu plus d'une semaine dans la zone 5 (Campbellton/Dalhousie) sont toujours actifs. Quatre personnes sont hospitalisées dont l'une aux soins intensifs. Ce sont pas moins de 2000 tests de dépistage qui ont été effectués uniquement durant la journée de dimanche, le plus haut nombre jusqu'ici en une seule journée, pour porter le total à plus de 28 462 depuis le début de la pandémie dans la province.
 
La médecin-hygiéniste en chef, Dre Jennifer Russell, a précisé que ce sont près de 300 personnes qui sont actuellement en isolement dans la zone 5.

 

RÉTABLISSEMENT GRADUEL: SERVICE D'ACCOMPAGNEMENT POUR LES ENTREPRISES
2020-05-29

Dans le cadre de l’initiative #jeLOVEmaRÉGION, le Groupe d’action sur la relance économique d’Edmundston met à la disposition des entrepreneurs un service d’aide et d’accompagnement destiné à évaluer les mesures mises en place afin de respecter les consignes de sécurité de la santé publique.

Il sera offert sous forme d'une consultation professionnelle, composée d'une visite sur les lieux de travail afin d'évaluer les mesures mises en place, formuler des recommandations et au besoin, offrir une courte formation sur l’utilisation et la manipulation d’équipement de protection individuelle. Les services professionnels seront offerts par la clinique Soins Proxyma Care et la clinique ErgoConsult O.T.

Le service de consultation de base sera offert aux entrepreneurs de la région selon la disponibilité et ce, jusqu’à un maximum de deux heures de consultation. Si des heures supplémentaires de consultation sont requises, elles seront aux frais de l’entrepreneur.

Le territoire couvert par l’initiative comprend les communautés situées entre le Haut-Madawaska et Rivière-Verte.

L’initiative est offerte par la Chambre de commerce région d’Edmundston en collaboration avec la Ville d’Edmundston etTravail NB. Les entrepreneurs sont invités à communiquer avec la Chambre de commerce région d’Edmundston au 506.737.1866 pour se prévaloir de ce service.


 

Entente de principe pour le renouvellement du contrat de travail dans les foyers de soins du N.-B.
2020-05-28

Une entente de principe pour le renouvellement de leur contrat de travail est survenue entre le Conseil des syndicats des foyers de soins du Nouveau-Brunswick et leur employeur, l'Association des foyers de soins du Nouveau-Brunswick.

L'entente de principe doit maintenant être approuvée par les 4000 travailleurs, incluant des infirmières auxiliaires, des préposés aux soins, des cuisiniers, des commis administratifs et des employés à la buanderie. L'unité syndicale représente 51 des 68 foyers de soins dans la province.

Le plus récent contrat de travail entre les deux groupes est échu depuis 2016. Rappelons que l'an dernier, les employés ont massivement voté en faveur de la grève, décision contestée par le gouvernement du Nouveau-Brunswick et qui a engendré une bataille devant diverses instances judiciaires concernant notamment la notion de travailleurs essentiels.

-30-


 

Nouvel espace de discussion pour les artistes du Madawaska
2020-05-28

Avec la rétablissement graduel découlant de la COVID-19 au Nouveau-Brunswick, le Centre des arts d’Edmundston crée un espace de discussion pour la relance du secteur des arts et de la culture via la page Facebook «Communauté artistique du Madawaska».

Le groupe s'adresse aux créateurs et intervenants du domaine en leur offrant un lieu de diffusion de l'information et de discussion pour ce secteur qui lui aussi n'a pas été épargné par la pandémie.

Une première rencontre de discussion en deux sessions est prévue via la plateforme visuelle Zoom, le lundi 8 juin 2020. Elle visera à prendre le pouls de la communauté, répondre aux questions et identifier des pistes de solution pour une reprise des activités tout en définissant comment le Centre des arts peut apporter son aide. 


 

Le recyclage à domicile reprendra dès le 6 juillet
2020-05-27

Avec la réouverture prochaine du centre de tri de l'Atelier des Copains de Saint-François, la collecte du recyclage à domicile reprendra dès le 6 juillet sur l'ensemble de la Commission des services régionaux du Nord-Ouest (CSRNO). L'horaire demeurera le même que celui instauré en janvier dans les différentes localités. Les résidents des Districts de services locaux (DSL) devront encore attendre l'entrée en vigueur d'un système de collecte dans leurs communautés.
 
La collecte a été interrompue le 19 mars en raison de la toute la situation de la pandémie de la COVID-19 étant donné que l'Atelier des Copains a temporairement suspendu le fonctionnement de son centre de tri régional. Il a d'ailleurs profité de cette pause pour effectuer des rénovations et modifications à ses équipements afin d'optimiser le volume de matières pouvant être traitées.


COVID-19: un Canadien sur deux dit que le confinement a eu des répercussions sur sa santé mentale
27 mai 2020

Un récent sondage en ligne mené par Statistique Canada démontre qu'un Canadien sur deux estime que sa santé mentale s'est détériorée depuis l'instauration en mars des mesures de distanciation physique par les gouvernements au pays.

Parmi 46 000 répondants, 52 % d'entre eux affirment que leur santé mentale est un peu ou bien moins bonne alors que 48 % disent qu'elle est la même ou même meilleure.

Il en ressort que 64 % des répondants âgés entre 15 et 24 ans ont déclaré que les mesures d'éloignement ont une incidence négative sur leur santé mentale tandis qu'il en a été de même pour les personnes de 65 et plus.

Depuis le début de la pandémie, 88% affirment avoir éprouvé un symptôme d'anxiété au cours de deux semaines précédant leur participation à l'enquête. Les plus fréquents ont été la nervosité, la tension, l'irritabilité et la difficulté à se détendre.

Aussi, 43 % des répondants disent que la pandémie a eu des impacts importants sur leur capacité à respecter leurs obligations financières et affirment que cela a créé chez eux une anxiété modérée ou sévère.

 



 

Reprise des célébrations dans les églises du diocèse d'Edmundston avec inscriptions au préalable
2020-05-26

Avec la mise en place de la phase 3 du plan de rétablissement graduel au Nouveau-Brunswick, les églises du diocèse d'Edmundston reprendront dès cette fin de semaine (30 et 31 mai) les célébrations publiques de 50 personnes ou moins.

Les fidèles devront par contre s'inscrire obligatoirement au secrétariat de leur paroisse pour confirmer leur intention de prendre part à une messe et à quelle heure. Sur place, les consignes de sécurité et de prévention sanitaire seront respectées.

Les personnes à risque sont invitées à bien réfléchir à la situation et à évaluer s'il ne serait pas préférable pour elles de continuer à participer à des messes retransmises via les médias.

 

2020-05-26

Pas moins de 300 boîtes de nourriture ont été offertes à des élèves de familles du District scolaire francophone du Nord-Ouest (DSFNO) lundi grâce à un partenariat avec le Club des petits déjeuners du Canada et leur don de 5000 $ ainsi que la contribution du restaurant Moonshin'hers du centre-ville d'Edmundston.

Les bénéficiaires ont été des enfants de familles en difficulté qui recevaient déjà une aide en ce sens durant la pandémie de la COVID-19.

Le Club des petits déjeuners du Canada a mis en place un fonds d'aide d'urgence au pays pour les bénéficiaires de ses programmes ou les organismes communautaires locaux.


 

L'après COVID-19: le Parti vert propose un comité de résilience sociale et économique
2020-05-25

Le chef du Parti vert, David Coon, propose la création d'un comité sur la résilience sociale et économique afin de relever les défis qui ont émergé de la pandémie de la COVID-19.

Selon le chef Coon, un tel comité devrait avoir deux objectifs précis, soit la mise en avant-plan du bien-être personnel et social ainsi que la promotion d’un progrès économique durable.

Étant donné que le Nouveau-Brunswick progresse dans ses étapes de rétablissement graduel, il soutient que le bien-être de tous les citoyens doit être au coeur des décisions. Il estime que le gouvernement a une occasion unique de «réinitialiser» l'économie afin qu'elle soit plus locale, durable et au service de toute la population.

 Selon David Coon, un tel comité doit comprendre des membres de tous les partis à l'Assemblée législative. Il aurait comme mandat d’amorcer un dialogue avec les citoyens afin de recommander des mesures sociales et économiques qui mettront le Nouveau-Brunswick sur la voie d’une société et d’une économie plus résilientes. Il a rappelé que les partis ont su démontrer qu'ils pouvaient travailler ensemble justement durant les efforts déployés pour contrer la COVID-19 dans la province.

-30-


 

Edmundston: le marché du centre-ville du samedi annulé pour la saison
2020-05-25

En raison de toutes les consignes de sécurité en rapport avec la crise du coronavirus, le marché plein air du samedi au centre-ville à Edmundston fera relâche pour l'été 2020.

Le comité des marchands et la Société de développement du centre des affaires d'Edmundston ont conclu qu'avec la nouvelle règlementation et toutes les contraintes auxquelles devaient se soumettre les exposants, l'expérience du marché serait très complexe et peu plaisante, autant pour les commerçants que les clients. 

La réglementation aurait fait en sorte qu'il aurait fallu par exemple désinfecter les produits touchés sur place par les visiteurs ou même d'en placer en quarantaine comme des couvertures ou des chaussons en laine. Les organisateurs auraient dû procéder à l'installation de plexiglass dans les kiosques des marchands ou s'assurer le port du masque pour tout le monde sur le site.

Les marchands locaux continueront à offrir leurs produits mais à partir de locations différentes.

-30-


 

Bientôt la réouverture des parcs à Edmundston
2020-05-25

L’ouverture des parcs récréatifs à Edmundston se fera progressivement à compter du lundi 1er juin 2020, sous réserve des directives générales relatives à la COVID-19 de Santé publique et de Travail sécuritaire NB.

Les gens qui visiteront les parcs municipaux devront se laver les mains avant et après la visite et respecter les consignes de distanciation physique (2 mètres) en tout temps.

Afin de permettre l’installation des modules de jeux, quelques parcs ouvriront seulement à partir des 2 et 3 juin.

Voici la liste des parcs et des terrains de jeux qui ouvriront sous peu:

1er juin

  • Parc Richelieu (terrains de tennis et module de jeux seulement)

  • Parc Lions (modules de jeux seulement)

  • Parc canin (45 rue Victoria – situé derrière l’Office du tourisme)

2 juin

  • Parc du Berceau (module de jeux et de « skate » seulement - le parc d’eau demeure fermé pour le moment)

  • Parc Boucher-Office (module de jeux seulement)

3 juin

  • Parc Mgr-Eymard-Desjardins

  • Parc Archibald-Fraser (module de jeux seulement)

  • Parc Saint-Jacques (module de jeux seulement)

À noter que la piste cyclable et les sentiers de marche sont toujours accessibles. La piscine publique du Parc Lions devrait également ouvrir comme prévue la troisième semaine de juin, sous certaines conditions, incluant un processus d'inscriptions des usagers.

Les autres parcs et installations ouvriront dès que possible, dans la mesure où les directives de Santé publique pourront être appliquées par le personnel municipal.


 

Edmundston serre la vis aux citoyens qui continueront à nourrir les animaux sauvages
2020-05-20

La Ville d'Edmundston se dote d'une mesure législative qui permettra de pénaliser les fautifs qui, malgré un avis contraire, continueront à nourrir les animaux sauvages dans leur secteur résidentiel. Les gens qui seront pris en défaut pourront écoper d'amendes variant de 140 $ à 1100 $.

Devant l’insistance de certaines personnes qui continuent de nourrir les cerfs de Virginie (chevreuils) sur le territoire municipal, la Ville d'Edmundston a entamé les procédures pour ajouter une interdiction formelle sur le nourrissage de ces animaux sauvages dans l’arrêté municipal sur le contrôle des animaux.

Les élus ont procédé aux deux premières lectures de la modification à l'arrêté municipal lors de leur assemblée mensuelle publique, mardi.

Rappelons que par l'entremise d'une déclaration officielle en octobre 2018, l'administration municipale a demandé à la population de cesser de nourrir les animaux sauvages, incluant les chevreuils. Elle faisait suite à des inquiétudes soulevées par des citoyens relativement à l’augmentation du nombre de cerfs de Virginie et autres animaux sauvages, incluant certains prédateurs, dans les quartiers résidentiels.

Des brochures d’information ont été envoyées dans tous les foyers, des enseignes ont été placées en bordure de routes, des rencontres ont eu lieu avec les gens qui nourrissent les chevreuils et des ateliers d’information ont été organisées.

Mais selon l'administration municipale, la problématique persiste malgré tout au sein de la communauté, d'où la nécessité, selon les élus, de se doter d'une telle mesure législative. Si l'arrêté est adopté en troisième lecture en juin, les citoyens seront passibles d'amendes variant de 140 $ à 1100 $.

Selon l'administration municipale, le fait de nourrir les animaux sauvages dans les secteurs résidentiels peut engendrer des problématiques de santé, d’hygiène et de sécurité comme le risque accru d’accidents de la route, l'augmentation de parasites (tiques), la transmission de maladies (Lyme, rage), l'attrait de prédateurs (coyotes, ours), du dommage aux propriétés (plantes, arbres, jardins) tout en étant nocif pour la santé des animaux sauvages. 

-30-



GRADUATIONS: CHAQUE ÉCOLE PLANIFIERA SA FAÇON DE SOULIGNER CET ACCOMPLISSEMENT
15 mai 2020

Étant donné divers facteurs concernant les réalités de chacune d'entre elles, le comité provincial chargé d'analyser la façon de souligner la fin des études au secondaire recommande que chaque école prépare sa propre cérémonie dans le respect des consignes de sécurité émises par les autorités en santé publique.

Le comité en est notamment venu à la conclusion qu'il serait difficile de préparer un modèle provincial en raison de la disparité au niveau du nombre de finissants dans chaque école. L'option de reporter les cérémonies à une date ultérieure n'a pas été recommandée compte tenu qu'il est impossible de prévoir quand seront à nouveau permis les rassemblements de foule et où seront les finissants dans quelques semaines ou mois.

Ainsi, chaque école aura jusqu'au 26 mai pour présenter son plan pour souligner cet accomplissement des finissants au secondaire. Elle pourra y intégrer sa touche particulière. L'idée fait son chemin comme quoi les cérémonies pourraient comprendre une composition provinciale de façon virtuelle et une saveur locale.

Dans la région d'Edmundston, les familles de plusieurs finissants ont installé une photo sur le parterre de la maison pour souligner leur passage à un autre niveau dans leur parcours scolaire.

-30-



 

Campagne d'achat local «Je love ma région» à Edmundston!
2020-05-13

Différents partenaires s'unissent pour mettre en place une campagne d'achat local, Je love ma région, à Edmundston.

L'initiative vise à appuyer les entreprises et commerces locaux à s’adapter aux nouvelles réalités de la pandémie mais également d’encourager la population à mettre en priorité l’achat local.

La première étape de la campagne consiste à aider les commerces et entreprises à accentuer et/ou mettre à jour leur présence en ligne par l’entremise d’une inscription sur Google Mon Entreprise (GME). Il s'agit d'un outil gratuit qui permet à l’entreprise de gérer comment elle apparaît lors d’une recherche Google et Google Maps.

Pour faciliter la transition, une équipe accompagnera les entreprises dans cette démarche qui se veut une étape cruciale dans la transformation de l’économie locale. De plus, une section dédiée à la démarche, à la fois pour les consommateurs et les entrepreneurs, verra très bientôt le jour sur le site web de la Ville d’Edmundston.

La campagne sera accompagnée du slogan et logo «Je love ma région». Ils se veulent un clin d’œil à l’importance plus que jamais d'appuyer nos entreprises locales, qui en retour devront être bien structurées pour opérer et accueillir les clients face aux nouvelles réalités découlant de la pandémie.

À noter que le mot LOVE est utilisé à la fois dans ses définitions française (se blottir) et anglaise (aimer). Le papillon, symbole par excellence de transformation et la métamorphose, est l’élément principal du logo. Ses ailes sont en forme de cœur et colorées avec des engrenages, signes de mouvement et d’avancement.



L’initiative est propulsée par la Ville d’Edmundston, Edmundston Centre-Ville, Tourisme Edmundston, la Chambre de commerce de la région d’Edmundston et la CBDC Madawaska.

=30-


 

RÉINTÉGRATION GRADUELLE DANS LE RÉSEAU DES CCNB
2020-05-12

Le réseau du Collège communautaire du Nouveau-Brunswick (CCNB) poursuit la réintégration partielle dans ses cinq campus pour une trentaine de programmes d’étude nécessitant une formation pratique (ateliers et laboratoires) qui permettra à plusieurs étudiants de terminer l’année collégiale.

Cette réintégration partielle dans les cinq campus, dont celui d'Edmundston, s'est déroulée sous des consignes strictes de santé et de sécurité.

Ce sont près de 300 étudiants qui ont ainsi réintégré les locaux la semaine dernière. Environ 1600 autres poursuivent la formation à distance alors que d’autres sont en stage en milieux de travail dans le domaine de la santé. Du même coup, 285 membres du personnel (enseignant, gestion, soutien) qui ont réintégré les campus, soit environ le tiers des effectifs. Les autres poursuivent le travail à partir de la maison.

Selon le pdg Pierre Zundel, le CCNB fait tout en son possible pour permettre à un maximum d'étudiants de terminer leur programme afin d'obtenir leur diplôme en juin. Ce sont d'ailleurs près de 1100 diplômes ou certificats qui doivent être attribués dans les cinq campus en juin. Dans le cas où un stage en milieu de travail était nécessaire pour l'obtention du diplôme, cette obligation a été remplacée par un projet ou encore davantage de formation pratique en ateliers.

Comme les traditionnelles cérémonies de fin d'études n'auront pas lieu cette année, les diplômes seront envoyés par la poste. Par contre, les finissants de 2020 seront invités à se joindre aux gradués de 2021. Le CCNB s'affaire à identifier une façon originale de souligner la réussite de la «cohorte 2020».

 


 

APPRENTISSAGE À LA MAISON: LE DSFNO VÉRIFIE LA SATISFACTION DES PARENTS FACE À LA STRUCTURE MISE EN PLACE
2020-05-12

Même s'il lui est difficile de confirmer l'assiduité au plan d'apprentissage à la maison, le District scolaire francophone du Nord-Ouest (DSFNO) fait un suivi auprès des familles et des élèves qui sont absents depuis quelques semaines des salles de classe en raison de la pandémie de la COVID-19. La situation sera réévaluée d'ici la prochaine rentrée de septembre.

Le District scolaire a élaboré un sondage pour vérifier la satisfaction des parents face aux moyens mis à la disposition des élèves pour poursuivre les apprentissages ainsi que le suivi effectué par les écoles.

À l'annonce de la fermeture des écoles pour le reste de l'année scolaire, les dirigeants du district ont fait savoir que personne ne «jouerait à la police de l'éducation» et qu'il en reviendrait aux familles et aux enfants d'être responsables. Le district reconnaît par contre que la question de l'apprentissage peut être secondaire pour certaines familles qui vivent actuellement d'autres défis plus importants en raison de toute la situation entourant le coronavirus.

Tout récemment, le ministre de l'Éducation, Dominic Cardy, a dit que la structure et le fonctionnement des écoles seront probablement changés à tout jamais en raison de la pandémie de la COVID-19. Le DSFNO est en attente de connaître quelles seront les consignes de sécurité émises en marge de l'éventuelle rentrée scolaire de septembre 2020 afin de préparer le plan de match pour ses 18 écoles. 


 

Les actifs d'UNI atteignent le cap du 4,4 milliards $
2020-05-06

Les actifs d'UNI Coopération financière atteignent maintenant le cap du 4,4 milliards $, soit une augmentation de 5,2 % par rapport à l'année 2018. Le mouvement a également généré des excédents de 21,1 M $ en 2019, soit environ cinq millions $ de plus que l'année précédente.

Le mouvement coopératif acadien a divulgué son bilan financier 2019 lors de son assemblée générale annuelle tenue de façon virtuelle, mardi. Le porte-feuille de prêts a atteint 3,4 milliards $ en 2019, soit une hausse de 106 M $ par rapport à 2018. Sur le plan du développement du secteur des affaires. UNI enregistré une croissance de 7,9 % de son porte-feuille, ce qui correspond à une majoration de 91 M $.

Le chef de la direction d'UNI, Robert Moreau, a dit s'attendre à ce la reprise soit lente en 2020 et 2021 en raison de toute la crise entourant le coronavirus. Il a laissé entendre que la pandémie a précipité de façon spectaculaire la livraison de nouvelles solutions numériques et du même coup une bonification de son modèle d'affaires.

Mentionnons également que ce sont plus de 2 millions $ qui ont été remis en dons, commandites ou bourses d'études par UNI en 2019.


 

Retour en classe: le gouvernement du N.-B. présentera son plan d'ici quelques semaines
2020-05-05

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick s'affaire à élaborer différents scénarios permettant d'assurer la distanciation physique dans les écoles en vue de la rentrée de septembre 2020.

Le ministère de l'Éducation et de la Petite enfance analyse les différentes options pour le retour en classe qui seront mises en vigueur à travers le monde. Le plan du Nouveau-Brunswick sera présenté durant la saison estivale.

Selon le ministre Dominic Cardy, il faut penser en fonction d'un changement complet dont fonctionne une école. Il cite en exemple d'un système de contrôle de température sur les portes des écoles, de couloirs à sens unique ou encore la diminution de la taille des classes.

Le ministre Cardy a également laissé entrevoir que les écoles pourraient à nouveau être fermées si jamais la situation sanitaire s'aggravait dans le futur.




 

Une solution en intelligence artificielle développée à l'Université de Moncton pour dépister la COVID-19 à partir de radiographies de poumons
2020-05-05

Un outil technologique développé par le Groupe de recherche en perception, robotique et intelligence artificielle de l'Université de Moncton, dont fait partie l'étudiant au doctorat en sciences appliquées Andy Couturier, de Saint-Basile, est actuellement mis à l'essai afin de détecter la COVID-19 sur des radiographies des poumons dans un hôpital en Ontario.

L'Institut du Savoir Montford vient de s'associer à ce projet de recherche mené par le professeur Moulay Akhloufi ainsi que les étudiants Mohamed Chetoui et Andy Couturier.

Cette solution repose sur une intelligence artificielle qui est capable de distinguer des images de poumons malades pour aider les professionnels de la santé à confirmer un diagnostic du virus. À partir des radiographies reçues, l'intelligence artificielle pourra déterminer s'il s'agit d'un cas de la COVID-19, d'une pneumonie ou d'une autre maladie.

La solution est utilisée en Ontario où il y a eu plus de cas de coronavirus qu'au Nouveau-Brunswick. Elle viendra complémenter les tests de dépistage en laboratoire. Cette technologie est adaptative, ce qui veut dire qu'elle pourrait être utilisée pour détecter d'autres maladies ou virus. Il suffit en quelque sorte de fournir les données nécessaires à son système d'algorithme.

Jusqu'ici, les premiers tests effectuées à partir des radiographies s'avèrent prometteurs avec un taux de précision de 98 % avec les données obtenues.

-30-


 

L'Escale MadaVic continue son fonctionnement malgré la période de confinement
2020-05-04

L'Escale Madavic, un centre d'aide pour les femmes victimes de violence conjugale, continue son fonctionnement malgré toutes les consignes gouvernementales émises pour éviter la propagation du coronavirus au Nouveau-Brunswick. Selon ses dirigeantes, le fait de suivre les recommandations peut représenter un défi de taille pour les victimes.

Plusieurs recherches démontrent que la situation actuelle de confinement augmente le niveau de stress sur les familles et ces facteurs contribuent également à accroître les situations de violence.

Durant cette période, l’Escale MadaVic est toujours ouvert et présent pour les victimes de violence. Ses dirigeantes s'inquiètent toutefois du fait qu'il n'y a aucune augmentation de la demande pour les services. Elles craignent ainsi que certaines victimes ne gardent le silence car il leur est peut-être plus difficile de contacter les ressources dans la communauté pendant cette période de confinement parce que leur agresseur passe peut-être lui aussi plus de temps à la maison.

L’équipe de l’Escale MadaVic demande àa la population d’être vigilante et de faire le signalement de tout type de comportement violent pouvant être suspect dans votre entourage. Le fait de dénoncer un comportement douteux pourrait sauver une vie ou permettre un meilleur environnement, beaucoup plus sécuritaire, pour les victimes.

À l'intérieur de ses murs, l’Escale MadaVic a pris toutes les mesures sanitaires possibles et recommandées par la Santé Publique. Avec ses programmes, le centre d'hébergement représente un endroit sécuritaire pour les victimes. Son service de consultation d'urgence est toujours disponible 24 heures sur 24, sept jours sur sept. Des rencontres à distance via les différentes ressources Internet sont également disponibles.

Il est possible de recevoir une consultation interne mais aussi la possibilité de recevoir un service externe pour des discussions ou autres (506-739-6265 ou encore par messageries textes au 506-838-3531).

L’Escale MadaVic invite les proches qui doutent ou qui sont au courant qu'il y a de la violence dans une famille de communiquer régulièrement avec elle afin de conserver un contact continu. Elle rappelle que les victimes peuvent utiliser une façon contournée de demander de l'aide, en demandant de la nourriture par exemple en donnant un signe à l’équipe qu’il y a un réel danger.

Des affiches seront distribuées dans les foyers au cours des prochaines semaines. Pour obtenir de l'aide de l'Escale MadaVic:

1- Pour toute urgence signalez le 911.

2- Communiquez avec l’équipe par téléphone au 506-739-6265, par messagerie texte au 506-838-3531

3- Présentez vous à l’urgence des hôpitaux

4- Rendez vous au poste de police


 

VENTES EN HAUSSE POUR ALCOOL NB ET CANNABIS NB
2020-05-01

UN EFFET DE LA COVID-19?: LES VENTES EN HAUSSE POUR ALCOOL NB ET CANNABIS NB

Alcool NB et Cannabis NB ont enregistré une augmentation de leurs ventes au cours des trois derniers mois coïncidant notamment avec l'état d'urgence et le confirment déclarés au Nouveau-Brunswick en raison de la pandémie de la COVID-19.

Même si les heures d'ouverture des magasins ont été réduites, il n'en demeure pas moins qu'Alcool NB a enregistré des ventes trimestrielles de 93,2 M $, soit une hausse de 0,3 % par rapport à 2019. La société d'état estime que la COVID-19 a eu pour effet d'augmenter les ventes de 12 % au cours des deux dernières semaines en rapport avec l'an dernier.

Pour l'année financière qui a pris fin le 31 mars, Alcool NB a enregistré un chiffre d'affaires de 449,1 M $, soit 16,1 M$ de plus que l'année précédente.

Cannabis NB dit avoir enregistré des profits de plus de 500 000 $ au cours du dernier trimestre alors que l'entité a connu des pertes à chaque trimestre depuis son ouverture. L'impact de la COVID-19 au cours des deux dernières semaines aurait été une augmentation des ventes de l'ordre de 5 %. Les ventes du trimestre ont été de 14 M $, soit une majoration de 44 % par rapport à l'an dernier.

Notons que malgré les consignes de confinement, les ventes en ligne ont chuté de 3,5 % à 1,4 % durant l'année.

 


 

Fonds en fiducie pour l'environnement: 11 projets approuvés dans Madawaska-les-Lacs/Edmundston
2020-05-01

Onze projets totalisant 356 000 $ sous le Fonds en fiducie pour l’environnement totalisant ont été annoncés par le gouvernement du Nouveau-Brunswick pour la circonscription de Madawaska-les-Lacs/Edmundston.

Dans le Haut-Madawaska, les projets comprennent la création d’un jardin communautaire au Centre correctionnel de Saint-Hilaire afin de montrer aux détenus comment faire pousser leur propre nourriture.

À Lac-Baker et Lac Unique, les travaux et la recherche de solutions se poursuivent pour la protection, la sensibilisation et l’amélioration des ressources en eau dans ces lacs. Ce travail de longue haleine se fait en collaboration avec les citoyens afin de réduire les risques de prolifération des algues bleues.

La Ville d’Edmundston s'affairera à la conception et la mise en place d’un système de traitement des eaux de fonte (prototype) d’une vieille décharge à neige.

La Société d’aménagement de la rivière Madawaska poursuivra ses efforts visant à améliorer la qualité de l’eau de la rivière Madawaska.

La Commission régionale d’urbanisme du Nord-Ouest organisera des ateliers sur l’importance du compostage et lancera une campagne publique tandis que la Commission de services régionaux Nord-Ouest sensibilisera les résidents à son nouveau programme de recyclage à domicile.

Le Comité de l’aménagement rural du Nord-Ouest (CARNO) et la Ville d’Edmundston vont collaborer avec divers intervenants pour recueillir les nombreux renseignements existants et évaluer une trentaine de terres humides sur le bassin versant d’Iroquois-Blanchette. L’objectif est l’amélioration de la qualité de l’eau et la santé de cet écosystème qui est l’une des principales sources d’eau potable de la Ville d’Edmundston.

L'annonce des projets a été faite vendredi (1er mai 2020) par la députée Francine Landry.

 


 

Le Choeur virtuel de l'Acadie réalisera un deuxième projet
2020-04-29

Devant la forte participation de plus de 180 chanteurs et instrumentistes à son premier projet, Partons la mer est belle, les instigateurs du Choeur de l'Acadie réaliseront sous peu une deuxième initiative du genre pour contrer l'isolement social dû à toute la situation entourant le coronavirus.

La version finale du premier chant choral, Partons la mer est belle, a été dévoilée la semaine dernière. Depuis, le projet a eu écho dans divers médias sur la scène provinciale et nationale.

Il s'agit d'une version de près de sept minutes durant laquelle sont présentés la grande majorité des visages des participants. Le dernier couplet de la version originale a été modifié pour être davantage porteur d'un message d'espoir. 

Pour tenter de s'assurer une diffusion, une seconde version (format radio) a également été lancée.

Pour la réalisation de Partons la mer est belle, des vidéos ont été reçus du Nouveau-Brunswick, du Québec, de la France et même du Koweit et l'Allemagne. Le Choeur virtuel de l'Acadie entend concrétiser un deuxième projet. Pour ce faire, il a notamment lancé une campagne Go Fund Me pour pouvoir verser un cachet aux professionnels qui ont bénévolement apporté leur aide à la première initiative.

-30-


 

Possible délit de fuite: un véhicule saisi à Edmundston
2020-04-29

Suite à des informations reçues des citoyens, la Force policière d'Edmundston dit avoir saisi un véhicule suspect en rapport avec un possible délit de fuite survenu lundi matin sur la rue Saint-François. Le véhicule sera analysé. Rappelons qu'un piéton dans la quarantaine aurait été happé par la voiture. L'homme a rapporté l'incident plus tard dans la journée, disant ne pas se souvenir de ce qui s'était produit. Il a depuis reçu son congé de l'hôpital. Quiconque aurait ramassé de pièces du véhicule sur la rue François est invité à les remettre aux policiers pour les fins de l'enquête.

 

RÉINSERTION SOCIALE: LE CENTRE RESNET FERMÉ FAUTE DE SUBVENTIONS DE FONCTIONNEMENT
2020-04-28

Le centre de formation et réinsertion sociale, RESNET, a fermé ses portes en mars. Quatre personnes à temps plein et quelques autres sur une base à temps partiel ont ainsi perdu leur emploi. La perte de subventions provenant des gouvernements fédéral et provincial en est la principale cause. 

Depuis une quinzaine d'années, le centre RESNET permettait à des gens recevant des bénéfices sociaux de venir y chercher une formation pour par la suite se retrouver sur le marché du travail ou effectuer un retour sur les bancs d'école. 

Au cours de la dernière année, RESNET était devenu locataire dans l'édifice du parc industriel de la rue Jessome dans le parc industriel de la République maintenant la propriétaire de Carrefour Environnement Saguenay Usine Nouveau-Brunswick, une entité qui fait le recyclage de vieux appareils électroniques et informatiques en provenance de l'Atlantique.

Le conseil d'administration de RESNET tentera de voir s'il est possible de relancer ce centre de formation et de réinsertion sociale. 

La fermeture de RESNET n'est nullement reliée à toute la situation de la COVID-19 comme le laissent entendre certaines rumeurs dans la région.

-30-


 

JOUR DE DEUIL NATIONAL DES TRAVAILLEURS BLESSÉS OU DÉCÉDÉS DANS L'EXERCICE DE LEURS FONCTIONS
2020-04-28

On estime que ce sont environ 1000 personnes par année qui perdent la vie au travail au Canada. Au Nouveau-Brunswick, ce sont neuf travailleurs qui ont subi ce sort en 2019, un nombre plus élevé que les cinq années précédentes. Les travailleurs sont invités à prendre une minute de silence sous le coup de 11 h. La Fédération des travailleurs et travailleuses du Nouveau-Brunswick (FTTNB) organise d'ailleurs une cérémonie virtuelle dès midi sur sa page Facebook. L'organisme rappelle l'importance des règles et pratiques en matière de santé et sécurité au travail, d'autant plus avec toute la situation de la COVID-19 depuis quelques semaines dans la province et dans le monde.


 

L'APRÈS-COVID 19: EDMUNDSTON MET EN PLACE UN GROUPE DE TRAVAIL
2020-04-27

La Ville d'Edmundston met en place un groupe de travail pour préparer la reprise économique durant la période de ralentissement et lorsque toute la situation de la COVID-19 sera chose du passé. Il regroupera divers organismes économiques locales. 

Plusieurs lignes directrices concernant le retour graduel à la normale seront dictées par les autorités gouvernementales fédérales et provinciales. Malgré tout, la Ville d'Edmundston veut être prête pour épauler du mieux possible ses entreprises. À court terme, l'une des tâches du groupe de travail sera d'élaborer un plan d'action. 

Le groupe de travail devrait être en place pour plusieurs mois, du moins jusqu'à ce que la situation le nécessite.

-30-


 

ÉCOLES LES ÉLÈVES POURRONT BIENTÔT RÉCUPÉRÉS LEURS EFFETS PERSONNELS
2020-04-27

D'ici au début du mois de mai, les élèves du District scolaire francophone du Nord-Ouest (DSFNO) pourront récupérer leurs effets personnels et outils technologiques à leur école respective.

D'ailleurs, chaque école a créé un plan et un horaire afin que soient respectées les consignes de la Santé publique pour éviter tout risque de contagion de la COVID-19. Un membre du personnel de l'école communiquera avec la famille pour faire part des détails.

Ainsi pour récupérer les effets et les outils technologiques, les parents ou les enfants, munis d'un grand sac, pourront donc se rendre sur place selon l’horaire et les instructions établis. Les familles sont invitées à ne pas communiquer avec l'école de leur enfant mais de plutôt d'attendre que le membre du personnel entre en contact avec elles.


 

COVID-19: neuvième jour sans nouveau cas rapporté au N.-B.
2020-04-27

Pour une neuvième journée consécutive, les autorités gouvernementales en Santé publique ne confirment aucun nouveau cas de la COVID-19 dans la province. Le nombre de cas demeure donc à 118 depuis le début de la pandémie au Nouveau-Brunswick.

La médecin hygiéniste en chef, Dre Jennifer Russell, a précisé que même si le virus n'a pas gagné en ampleur dans la province depuis plusieurs jours, cela ne veut pas dire pour autant que «la partie est gagnée».

Elle a déploré le fait que des citoyens ont effectué des rassemblements durant le weekend, ce qui les met à risque tout comme les gens qu'ils ont côtoyés, un risque qu'il ne vaut pas le risque de prendre, a-t-elle soutenu. Elle a laissé entendre que c'est dans quelques jours qu'il sera possible d'évaluer si ces gestes auront des répercussions sur la propagation.

Dre Russell a précisé que dès mardi, la liste des critères pour les tests de dépistage sera à nouveau élargie.

Pour l'instant, les autorités ont permis à une famille de fréquenter une autre famille pour commencer à réduire la distanciation sociale et que si les choses continuent à bien aller, cette mesure pourrait aussi être élargie dans un avenir rapproché.

Le premier ministre Blaine Higgs a fait remarquer que les autorités provinciales ont reçu plus de 750 appels en fin de semaine concernant les assouplissements apportées aux règles de confinement. Durant le weekend, 22 contraventions ont été émises par les policiers concernant le non-respect des mesures de sécurité pour porter le total à 77 jusqu'ici dans la province.

-30-


 

Coronavirus: des mesures sévères dans les hôpitaux du Réseau Vitalité
2020-03-19

Bien qu'elles demeurent évolutives, diverses mesures de prévention et de protection ont été mises en place dans les hôpitaux du Réseau de santé Vitalité afin d'éviter la propagation du coronavirus. Les dirigeants espèrent que les citoyens respecteront les consignes.

Des centres de coordination locaux ont été ouverts dans les hôpitaux d'Edmundston, Campbellton, Bathurst et Moncton. Six cliniques de dépistage ont été mises en place dont l'une à l'Hôpital régional d'Edmundston. Le dépistage s'effectue sur rendez-vous seulement à la suite d'un triage effectué par Télé-Soins 811 ou par un médecin de famille.

Les visites aux patients sont interdites dans tous les établissements du Réseau, sauf pour les patients en soins palliatifs (ou fin de vie), les patients en pédiatrie et les patientes en obstétrique. Dans ces cas, un seul membre de la famille immédiate ou partenaire de soins désigné est permis.

Les services jugés non essentiels sont suspendus, tels que les chirurgies non urgentes (électives), les cliniques ambulatoires et les services d’imagerie. On demande aux patients qui ont en main une requête pour une prise de sang de se présenter uniquement s’il s’agit d’une urgence. Les admissions dans les hôpitaux sont strictement contrôlées et des efforts sont déployés afin de retourner les patients de manière sécuritaire à la maison ou dans un foyer de soins.

Les médecins du Réseau ont reçu des directives de mettre immédiatement en œuvre les consultations virtuelles (par téléphone ou autre moyen technologique) avec leurs patients et d’éviter l’achalandage dans les salles d’attente. Ils ont également reçu des directives sur la façon d’effectuer le triage pour la COVID-19 afin d’aiguiller les patients admissibles vers une clinique de dépistage, ce qui permettra de désengorger le 811 Télé-soins.

L'accès des patients et des visiteurs est contrôlé dans les établissements. Lorsque possible, les employés n’utilisent pas les mêmes portes d’entrée que les patients et les visiteurs. Les mesures d’hygiène et le nettoyage sont renforcés dans tous les établissements.

Pour leur sécurité, les bénévoles demeurent à la maison et doivent suivre les consignes de distanciation sociale. La boutique à l'entrée de l'hôpital d'Edmundston est temporairement fermée.

Au chapitre des communications, une section consacrée au coronavirus (COVID-19) a été ajoutée sur le site web du Réseau de santé Vitalité pour informer la population sur les réductions de service et les différentes mesures à prendre pour limiter la transmission du virus. Tous les renseignements sur les signes et les symptômes de même que sur les démarches à suivre en cas d’infection sont aussi disponibles sur cette page web.

-30-


 

Festival de la patate de Grand-Sault: retour sur le boulevard Broadway pour le 60e!
2020-03-19

 

FESTIVAL DE LA PATATE DE GRAND-SAULT: RETOUR SUR LE BOULEVARD BROADWAY POUR LA 60e ÉDITION – En espérant que toute la situation entourant le coronavirus puisse être du chose du passé à ce moment, le Festival régional de la patate de Grand-Sault annonce un retour sur le boulevard Broadway pour sa 60e édition qui se déroulera du 1er au 5 juillet 2020.

Les organisateurs disent avoir fait le choix de retourner sur le boulevard Broadway à la demande des gens de la communauté.

Le festival débutera le mercredi soir les groupes country rock Mainlanders et Hazzard. On fera place à la musique rétro des années 60, le jeudi soir, avec Gypsy Reese et Rik Reese. Les festivités se poursuivront le vendredi soir avec une dégustation de bières artisanales qui sera suivie des groupes de FM Berlin (hommage à Red Hot Chili Peppers) et la formation locale Big Shiny Maple. Pour clore les activités musicales le samedi, Les Patates douces, Southern Comfort Band et Ria Mae seront les artistes à se produire sur la scène du festival. Les billets sont disponibles via le site web du festival (www.gfpotatofestival.ca).

À nouveau au coeur des célébrations, le Bistro sera animé par des performances d’artistes locaux et de prestations urbaines de cirque, sans oublier la participation de Zap le magicien et de Tutu le clown. L’espace pour enfants avec les jeux gonflables sera également de retour.

Plusieurs nouvelles activités aussi gratuites s’inscrivent à la programmation, dont le spectacle de feux Geomatrix, des artistes effectuant des caricatures, la compétition jeunesse et la foire artisanale.

Par ailleurs en marge du festival, le comité organisateur met au défi les restaurateurs dans une compétition de poutine. Elle se déroulera tout le mois de juin dans les restaurants participants. Le gagnant, choisi par un vote populaire et un jury, sera annoncé pendant le festival.

-30-


 

Coronavirus: plusieurs dirigeants d'entreprises craignent de ne pas pouvoir tenir le coup
2020-03-17

(17-03-2020) Selon un tout nouveau sondage préliminaire de la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI), un quart des dirigeants estiment ne pas pouvoir survivre plus d'un mois si leurs revenus diminuent de plus de 50 % en raison des mesures préventives déployées au cours des derniers jours pour tenter de freiner la propagation du coronavirus.

La FCEI compte 110 000 membres au pays. Selon les résultats du sondage, un propriétaire sur deux a signalé une baisse de ventes tandis que quatre sur 10 ont remarqué une diminution des revenus de plus de 25 %

Le sondage fait état que les secteurs les plus touchés sont l'hébergement/restauration, les arts et loisirs, la vente au détail et les services personnels.

Jusqu'ici, les impacts économiques de l’épidémie de COVID-19 ont coûté en moyenne environ 66000 $ aux PME canadiennes. De plus, 44 % des PME disent avoir réduit les heures de leurs employés et 20 % ont commencé à faire des mises à pied temporaires.

Au Canada, 38 % des entreprises ayant répondu au sondage disent avoir subi des perturbations de leur chaîne d’approvisionnement. Plus de 40 % d'entre elles risquent aussi de ne plus faire de ventes car elles évoluent dans la vente en personne.

Dans une proportion se situant dans les 60 %, les PME canadiennes demandent aux gouvernements à d'accorder des allègements fiscaux temporaires, d'annuler les hausses de taxes prévues, de repousser les échéances des déclarations de revenus et de taxes, et annuler les pénalités en cas de retard dans les versements ou d'octroyer des subventions salariales aux entreprises pour les aider à retenir leurs employés.

-30-









 

Coronavirus: des mesures prises dans les tribunaux au N.-B.
2020-03-17

(17-03-2020) Seulement le personnel de la cour, les personnes devant comparaître devant le tribunal ou les journalistes pourront entrer dans les palais de justice au Nouveau-Brunswick jusqu'à nouvel ordre. L'accès sera interdit temporairement au grand public.
 
Ces mesures sont imposées à la suite de la situation entourant le coronavirus. À la Cour provinciale, tous les procès ou enquêtes préliminaire sont reportés, sauf les dossiers visant un accusé en détention ou une matière jugée urgente par la magistrature. Les journées de comparution (ou d'imposition de sentences ou d'audiences de remise en liberté) se dérouleront comme cela est prévu mais les comparutions pourraient se dérouler par vidéo-conférence lorsque possible. Les autorités pourraient limiter le nombre de personnes présentes à la fois à l'intérieur de la salle d'audience.
 
Toute personne démontrant de possibles symptômes du coronavirus est invitée à s'abstenir de se présenter devant le tribunal et à joindre la cour pour l'en informer de la situation.
 
Rappelons qu'une directive a été émise au cours des derniers jours que la Cour du Banc de la Reine suspendait les procès avec jury jusqu'à nouvel ordre.

 

Élections à Edmundston: Éric McGuire souhaite un deuxième mandat dans le quartier 4
2020-03-17

Conseiller sortant dans le quartier 4, Éric McGuire sollicite un deuxième mandat à cette fonction en vue des élections municipales du 11 mai 2020 dans la Ville d'Edmundston.
 
Au cours de ses quatre premières années à la table des élus,, Éric McGuire dit avoir su mettre à profit son expérience acquise dans ses implications communautaires et des sous-comités de la Ville d’Edmundston comme les comités des finances, les arrêtés municipaux, les politiques administratives, des enjeux stratégiques municipaux sur la planification et la gestion des infrastructures et des actifs, de l’engagement, la communication et données ouvertes ou encore des comités consultatifs externes de commissions externes comme l’urbanisme et la bibliothèque Mgr-W. J.-Conway.
 
Éric McGuire, qui habite le quartier 4 depuis plus de 22 ans, est un employé de l'hôpital d'Edmundston. Il dit vouloir continuer à apporter de nouvelles visions pour la municipalité; appuyer les initiatives communautaires; de poursuivre les dossiers dans le domaine du développement économique et des projets environnementaux; continuer l’amélioration des routes et des trottoirs, du développement du sport, du mieux-être, des arts et de la culture.

 

Edmundston: Éric Marquis sollicite un deuxième mandat dans le quartier 3
2020-03-11

Sous la thématique « Nos familles, la base d’une communauté Forte! », Eric Marquis sollicitera un deuxième mandat comme conseiller dans le quartier 3 lors des élections municipales du 11 mai 2020 dans la Ville d’Edmundston.

Citoyen d’Edmundston depuis plus de 25 ans, Eric Marquis est directeur adjoint depuis 10 ans à la Cité des Jeunes A.-M.-Sormany. 

Durant les 4 dernières années, M. Marquis dit avoir été un ardent défenseur de la place de la famille et la jeunesse dans notre ville.

Eric Marquis voit également de nombreuses opportunités qui doivent être saisies pour solidifier l’économie de la Ville d'Edmundston.

«Notre ville dispose de nombreux services spécialisés. Il faut se servir de ces services pour les offrir aux communautés environnantes. En plus d’apporter des revenus supplémentaires à notre ville et garder notre taux de taxation parmi les plus bas dans la province, il permettrait de créer de nouveaux emplois tout en voulant rapatrier des gens originaires d’Edmundston qui se sont expatrier à l’extérieur. Du même coup, nous offrons de nombreuses possibilités aux gens établis à Edmundston d’y rester. Il faut assurer une continuité des dossiers entrepris depuis les quatre dernières années. Notre ville est sur une lancée. Nous sommes l’une des seules grandes villes au NB où la population a augmenté. Il s’agit d’une grande réussite. Et il faut se servir de cet accomplissement pour atteindre d’autres objectifs», a-t-il indiqué.


 

Concours national de rédaction environnemantal: deux jeunes du Nord-Ouest s'illustrent
2020-03-10

Laurence Ouellette, de Saint-François, et Gabriel Ouellet, de Saint-Quentin, sont au nombre des sept lauréats néo-brunswickois du 15e Concours national de rédaction organisé par l'organisme Le français pour l'avenir. Ils se sont ainsi mérité une bourse d'études universitaires.

Pas moins de 500 élèves de la 10e à la 12e année au pays ont soumis un texte qui devait répondre à la question «Le 17 juin 2019, le Canada a déclaré l'urgence climatique. Si tu te retrouvais à la tête du gouvernement, comment répondrais-tu à cette urgence?».

Laurence Ouellette a mis la main sur une bourse de 10 000 $ de l'Université de Moncton. Gabriel Ouellet a également remporté une bourse de 5000 $ également de l'Université de Moncton. Au total, 90 bourses totalisant 280 000 $ ont été attribuées par l'entremise de ce concours.

-30-



Un budget de «survie» présenté par le gouvernement Higgs
10 mars 2020

UN BUDGET DE «SURVIE» PROPOSÉ PAR LE GOUVERNEMENT HIGGS - Les observateurs estiment que le gouvernement de Blaine Higgs a présenté un budget pour assurer sa «survie» mardi à Fredericton puisqu'il contient des mesures dans des secteurs auxquels attachaient une attention particulière les partis d'opposition.
 
Le gouvernement conservateur a présenté un budget équilibré de 10,2 milliards $ comprenant des surplus envisagés de 92,4 M $ et une réduction de la dette nette de 129 M $ durant cet exercice financier 2020-2021.
 
Le gouvernement Higgs prévoit investir 2,9 milliards $ dans le système de santé, soit une hausse de 3,9 % par rapport à 2019-2020. Cela comprendrait notamment 5 M $ pour améliorer l'accès aux soins de santé dans les régions rurales, 5,5 M $ dans les services en santé mentale entre le système d'éducation et les programmes de traitement des dépendances ainsi qu'un autre 5 M $ pour agrandir la flotte de véhicules d'Ambulance NB.
 
En éducation, le gouvernement veut investir 7,1 M $ pour embaucher de nouveaux enseignants et 6,1 M $ pour recruter plus d'assistants dans les classes.
 
Le budget 2020-2021 prévoit des investissements de 5,4 M $ afin d'augmenter l'aide sociale (comparativement à une réduction de 6 M $ lors du dernier budget).
 
À compter de 2021, le gouvernement abolira la double imposition sur les propriétés.


 

Salon du livre d'Edmundston 2020: le public invité à réaliser le rêve de lecture d'un enfant!
2020-03-09

Un nouveau programme de littératie communautaire du District scolaire francophone du Nord-Ouest (DSFNO), «Adoptez un signet pour l’amour de... LIRE!» permettra au grand public de réaliser les souhaits littéraires d’enfants du primaire dans le cadre du Salon du livre d'Edmundston 2020.

Ce programme a été mis sur pied pour des élèves de la maternelle à la 8e année qui adorent lire et dont plusieurs n’ont pas toujours l’occasion de satisfaire leur amour des livres ou leur soif de lecture.

Lors du Salon du livre, le programme «Adoptez un signet pour l’amour de... LIRE!» aura son propre stand. On y retrouvera une panoplie de signets parlants. Chacun contiendra le vœu littéraire d’un enfant, enregistré de sa propre voix tout en demeurant anonyme, à l’aide d’un code QR. Les gens pourront les écouter en se servant de leur cellulaire ou d’autres outils fournis sur place. Les âmes généreuses pourront choisir un signet, acheter un livre correspondant au souhait entendu et le déposer au kiosque.

Chaque livre-cadeau sera remis à l’enfant auquel il est destiné après le Salon du livre d'Edmundston qui lui se déroulera du 2 au 5 avril 2020 à la polyvalente la Cité des Jeunes.

Ce programme est inspiré d’une initiative de la Fondation pour l’alphabétisation. Deux des membres de l’équipe pédagogique du DSFNO, Marie-Josée Long et Lisa Bossé-Perron, l'ont adapté afin de répondre aux besoins d’élèves du district.

De nombreux jeunes leadeurs du DSFNO ont apporté leur précieuse contribution pour la réalisation de ce projet, ce qui leur a permis du même coup de développer diverses compétences liées aux technologies, à la communication et à la création. 

Ainsi, des élèves du primaire ont réalisé des entrevues avec des camarades au sujet de leurs goûts littéraires. Par la suite, en explorant divers outils numériques et en faisant appel à leurs talents artistiques, ils ont créé les signets parlants. De leur côté, un groupe d’élèves du secondaire sont les concepteurs du kiosque qui sera présenté au Salon du livre. Ceux-ci seront d’ailleurs sur place pour expliquer le projet, offrir les signets, répondre aux questions et recueillir les livres qui seront offerts.

 

PHOTO: Un code QR est un type de code-barres. C’est grâce à cette technologie que les gens pourront entendre les vœux littéraires des enfants.

-30-

 

 

 


 

Élections municipales à Edmundston: au moins une femme candidate dans chaque quartier!
2020-03-09

Pour la première fois depuis la création de la ville fusionnée en 1998, il y aura au moins une femme candidate dans chacun des quatre quartiers de la Ville d'Edmundston lors des élections municipales du 11 mai 2020. Sur les bulletins, on retrouvera donc (dans l'ordre dans la photo) les noms de Sylvie Saint-Onge Morneau (quartier 1), Denise Landry-Nadeau (quartier 2), Marie-France Fournier (quartier 3) et Karen Power (quartier 4). 
Elles ont officialisé leur candidature respective en face de l'Hôtel de Ville, lundi matin, au lendemain de la Journée internationale de la femme. Vous pourrez entendre leurs commentaires à nos bulletins de nouvelles.

Quartier 1: Sylvie Saint-Onge Morneau est coiffeuse de carrière. Elle a fait partie de divers organismes économiques en plus d'avoir fait partie de l'organisation d'activités communautaires dont le Banquier 2008, 2010 et 2011 à Edmundston.

Quartier 2: Impliquée dans diverses sphères de la communauté, Denise Landry-Nadeau est retraitée d'une carrière de plus de 30 ans à titre de récréologue au Foyer Saint-Joseph de Saint-Basile et l'Hôpital régional d'Edmundston. 

Quartier 3; Marie-France Fournier est récemment revenue s'établir à Edmundston. Femme d'affaires, elle a aussi été intervenante en milieu correctionnel et en toxicomanie. Elle est actuellement adjointe de circonscription de la députée provinciale Francine Landry et s'implique dans des causes communautaires auprès des jeunes et des aînés.

Quartier 4: Karen Power est une femme d'affaires qui possède un commerce au centre-ville d'Edmundston depuis 14 ans qui a aussi travaillé pour le gouvernement du Nouveau-Brunswick. Elle est impliquée auprès de divers organismes locaux sur le plan économique et de la santé.


Début du programme de surveillance des cours d'eau au N.-B.
09 mars 2020

Aujourd'hui en ce lundi 9 mars débute le programme Surveillance des cours d’eau au Nouveau-Brunswick. Il fournira aux riverains des renseignements sur l’état des rivières et les risques potentiels d’embâcles et d’inondations dans l’ensemble de la province au cours des prochaines semaines.

De nombreuses communautés le long de la rivière Saint-Jean ont connu des inondations majeures en 2018 et en 2019. Le ministère de la Sécurité publique estime par contre que les répercussions en 2019 n’ont pas été aussi néfastes grâce aux efforts de préparation déployés par les résidents et les gouvernements locaux.

Tous les matins, des responsables du programme recevront une mise à jour relative à la météo et recueilleront des données provenant de divers partenaires pour faire l'évaluation des cours d’eau et des prévisions. Le public sera ensuite informé des risques potentiels.

Le programme Surveillance des cours d’eau est une collaboration entre le ministère de l’Environnement et des Gouvernements locaux et l’Organisation des mesures d’urgence du ministère de la Sécurité publique du Nouveau-Brunswick.

Durant la saison du programme Surveillance des cours d’eau, les gens du Nouveau-Brunswick devraient:

  • être prêts au risque d’inondation, établir un plan d’évacuation et pouvoir subvenir à leurs propres besoins pour une période d’au moins 72 heures;

  • déplacer leurs biens dans des lieux plus élevés si leur propriété est située à proximité d’un cours d’eau ou dans un secteur sujet aux inondations;

  • éviter de se déplacer sur les berges des cours d’eau, qui sont des endroits dangereux à ce temps-ci de l’année; l’eau est froide et les courants forts pourraient transporter des débris;

  • éviter de traverser les cours d’eau à pied, en voiture, à motoneige ou en VTT, en raison de la dégradation des glaces;

  • composer le numéro sans frais du programme Surveillance des cours d’eau, 1-888-561-4048, pour obtenir les renseignements les plus récents concernant les niveaux d’eau enregistrés, les prévisions et les avis publics;

  • composer le 511 ou se rendre en ligne pour se renseigner au sujet des fermetures de routes et des conditions routières;

  • signaler les embâcles et l’augmentation des niveaux d’eau, et communiquer avec l’Organisation des mesures d’urgence au 1-800-561-4034 pour obtenir des conseils.

Les avertissements météorologiques sont également disponibles en ligne.

-30-



 

Série de vols dans des véhicules à Drummond
2020-03-06

La GRC enquête sur une série de vols dans des véhicules commis récemment dans le DSL de Drummond.

Les vols seraient survenus pendant la fin de semaine du 29 février. Des outils électriques, un aspirateur, de la petite monnaie et des lunettes de soleil ont été volés.
 
Pour éviter de tels méfaits, les citoyens sont invités à verrouiller les portes et à ne laisser aucun objet de valeur à l'intérieur de leur véhicule.
 
Quiconque a été victime de vol ou a de l'information sur ces vols est prié de communiquer avec le Détachement de Saint-Léonard de la GRC au 506-473-3137 ou, anonymement, avec Échec au crime (1-800-222-8477 ou www.crimenb.ca).

 

L'Atelier R.A.D.O. victime d'un malfaiteur
2020-03-06

L'ATELIER R.A.D.O. VICTIME DE MALFAITEURS - Un voleur a mis la main à quelques reprises au cours des dernières semaines sur des quantités de vêtements donnés par la communauté dans deux conteneurs situés près de l'une des entrées de l'Atelier R.A.D.O. à Edmundston.

En plus de sa banque alimentaire, l'Atelier R.A.D.O. possède une cuisine communautaire et un comptoir vestimentaire.

Devant de tels faits, l'organisme n'a pas eu le choix que d'accroître les mesures de sécurité en solidifiant ses installations afin de les rendre à l'abri des malfaiteurs.

Dans ce cas-ci, le voleur, qui a coupé les cadenas, a mis la main sur divers objets qui se trouvaient dans ces conteneurs, principalement des vêtements. L'organisme affirme que la scène a été captée par des caméras de surveillance et que l'individu est connu de sa part.


 

Les municipalités de la grande région de Grand-Sault ont perdu confiance envers le gouvernement et les dirigeants en santé
2020-03-06

Dans une lettre acheminée au premier ministre Blaine Higgs, les quatre localités de Grand-Sault, Drummond, Saint-André et Saint-Léonard disent avoir perdu confiance envers la direction des soins de santé au Nouveau-Brunswick et demandent à ce que nouvelles personnes soient désignées au ministère de la Santé et les deux réseaux de santé Vitalité et Horizon afin de rétablir la confiance envers la tournée communautaire de consultation et le sommet de la santé prévus ce printemps et cet été.

La récente intention du gouvernement provincial de vouloir fermer les urgences de six hôpitaux entre 22 h et 8 h la nuit, dont celle de Grand-Sault, a suscité beaucoup d'interrogations chez les élus même si elle n'a pas été mise en vigueur.

Les élus des quatre municipalités estiment qu'il est du devoir du gouvernement du N.-B. de communiquer clairement toute modification envisagée aux soins de la santé. Ils estiment que l’introduction de la récente réforme a été désastreuse et les déclarations du ministre Hugh Flemming et des p.-d-.g. des réseaux de la santé Vitalité et Horizon n’ont fait qu’intensifier l'inquiétude dans la communauté.

Les élus acceptent mal que ces personnes en autorité dans le domaine de la santé ont affirmé que la réaction du public est strictement émotionnelle, basée sur un manque de compréhension et un état d’esprit enraciné alors que, selon eux, ces réactions ont mis en lumière les véritables problèmes.

Les élus soutiennent que la confiance a été perdue envers le premier ministre Higgs et son gouvernement. La réforme a été mise sur la glace. Une tournée de consultation communautaire doit être effectuée au printemps et elle sera suivie d'un sommet sur la santé en juin.
«Le ministre Flemming et les p.-d.g. des réseaux de santé ont clairement indiqué qu’ils n’appuieront pas ces efforts. Ils ont tous trois laissé entendreque toute consultation au-delà de ce qui a déjà été fait n’est pas nécessaire et que leur plan est la meilleure et la seule voie», peut-on lire dans la lettre commune.

Les quatre municipalités reconnaissent qu’une réforme significative doit se produire mais qu’elle doit inclure des idées de professionnels de la santé de première ligne et d’autres intervenants communautaires.

«Les gens que vous désirez consulter concernant la réforme des soins de santé n’accepteront jamais la validité du processus si l’équipe de dirigeants actuelle demeure en place. Nous demandons donc, collectivement, que vous identifiez de nouveaux dirigeants à l’intérieur du ministère de la santé et des réseaux de santé afin de rétablir la confiance et apporter crédibilité aux consultations et au sommet de la santé», peut-on aussi lire dans la lettre.


 

Plus de 2500 infirmières auxililaiires au N.-B. changent de syndicat
2020-03-05

2500 INFIRMIÈRES/INFIRMIERS AUXILIAIRES QUITTENT LE SCFP POUR UN AUTRE SYNDICAT - Plus de 2500 infirmières/infirmiers auxiliaires songent à quitter le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) et ont entamé des démarches pour joindre le Conseil régional des charpentiers de l'Atlantique et travailleurs unis, une organisation néo-écossais ayant des branches locales dans les provinces maritimes.

En prenant cette décision, les infirmières/infirmiers auxiliaires souhaitent avoir une meilleure voix pour négocier une nouvelle convention collective adaptée aux réalités actuelles de leur travail avec leur employeur, le gouvernement du Nouveau-Brunswick ainsi que les réseaux de santé Vitalité et Horizon.

Actuellement, le SCFP négocie une convention collective pour l'ensemble de ses membres syndiqués. Les infirmières/infirmiers auxiliaires espèrent pouvoir avoir un contrat de travail spécifiquement relié et qui reflètera les tâches de leur corps de métier. La convention collective est échue depuis juin 2019.


 

Boston reporte son salon annuel des fruits de mer
2020-03-05

CORONAVIRUS: BOSTON ANNULE SON SALON ANNUEL DES FRUITS DE MER (04 03 2020) - Radio-Canada Acadie rapporte que pour éviter des risques de propagation du coronavirus, les organisateurs du salon des produits de la mer de Boston (Seafood Expo North America) ont décidé de repousser jusqu'à nouvel ordre l'événement qui devait avoir lieu du 15 au 17 mars.

L'événement est considéré comme le plus gros salon du genre en Amérique du Nord. À chaque année, ce sont plus de 1000 entreprises des secteurs de la pêche et la transformation des fruits de mer provenant d'une soixantaine de pays, dont quelques-unes en provenance du Nouveau-Brunswick et de l'Atlantique, qui y prennent part. L'annonce de cette annulation a été faite mardi.


 

Un apprentissage à Edmundston en vue de leur parcours professionnel futur
2020-03-05

(05 03 2020) Trois stagiaires de l'Institut de formation technique professionnelle ((INTEC) d'Haïti, Mélissa Chalné François, Rose-Martha Élisé et Bénia Denis, quitteront le CCNB d'Edmundston à la mi-avril pour un retour vers Port-au-Prince où elles compléteront leur programme en Gestion hôtelière et touristique.

Les trois étudiantes étrangères, Mélissa Chalné François (programme de Cuisine professionnelle), Bénia Denis (Gestion de la petite et moyenne entreprise) et Rose-Martha Élisé (Gestion de bureau) sont arrivées à Edmundston en septembre 2019 pour un stage de huit mois au CCNB d'Edmundston. Elles ont été sélectionnées pour leur rendement et assiduité en classe par l'entremise du Programme de bourses Leadership Canada, une bourse gérée par le CCNB qui bénéficie d'un financement de l'organisme Affaires mondiales Canada.

Même si elles parlent aussi le français, elles ne cachent pas que l'aspect de la langue a été une difficulté pour elles à leur arrivée au CCNB. Il va sans dire que les caprices de Dame nature en hiver ont aussi fait partie de leurs nouvelles réalités à apprivoiser.

De gauche à droite dans la photo: Bénia Denis, Mélissa Chalné-François et Rose-Martha Élisé.


 

Les libéraux pressent le gouvernement Higgs d'appeler les deux élections complémentaires
2020-03-05

(04 03 2020) - Estimant que les citoyens sont mal représentés à Fredericton car ils n'ont pas de député, le chef du Parti libéral, Kevin Vickers, presse le premier ministre Blaine Higgs a déclencher les élections complémentaires dans les circonscriptions de Sainte-Croix et Baie-de-Shédiac/Dieppe.

Ces deux sièges sont vacants à l'assemblée législative depuis près de six mois suite au décès de Greg Thompson (Sainte-Croix) et la démission de l'ancien premier ministre, Brian Gallant (Baie-de-Shédiac/Dieppe).

Selon le chef Vickers, les citoyens méritent d'être représentés à Fredericton à la lueur des changements qui pourraient survenir dans différents secteurs, dont celui de la santé.

Il craint que le premier ministre Higgs n'utilise une faille dans le système pour retarder ces élections complémentaires soit celle que le gouvernement en place a six mois pour annoncer la tenue d'une élection complémentaire se déroulera alors que la loi ne précise pas pour autant le délai pour la tenue de ce dit scrutin. À titre d'exemple, le gouvernement Higgs pourrait donc déclarer la tenue d'une élection complémentaire la semaine prochaine lorsque les six mois se seront écoulés et la tenir dans six mois.

Il a laissé entendre qu'au cours de la prochaine session, les libéraux proposeront des amendements afin de s'attarder à cette ambigüité de la loi électorale.


 

Coronavirus: des cas sous analyse au N.-B.
2020-03-05

CORONAVIRUS: DES CAS SOUS ANALYSE AU N.-B. - Des cas suspectés de coronavirus (COVID-19) sont actuellement sous analyse au Laboratoire national de microbiologie. Les autorités ne peuvent préciser quand seront obtenus les résultats.
 
En conférence de presse jeudi matin à Fredericton, la médecin-hygiéniste en chef intérimaire, Dre Cristin Muecke, a précisé que quatre cas suspectés jusqu'ici ont fait l'était d'analyse et se sont avérés négatifs.
 
Sans en préciser le nombre, elle a laissé entendre que d'autres cas suspectés sont aussi sous analyse. Elle n'était pas en mesure de dire quand seront obtenus les résultats.
 
Plusieurs familles ont profité de la relâche scolaire pour prendre des vacances, Même si aucun cas n'a été rapporté au N.-B., les autorités recommandent à tous les résidents de la province qui rentrent d’un voyage à l’étranger, peu importe de quel pays, de rester attentifs à l’apparition de symptômes au sein de leur famille immédiate pendant 14 jours.
 
Les symptômes de fièvre, de toux et de difficulté respiratoire du COVID-19 peuvent prendre jusqu’à 14 jours à se manifester chez une personne infectée. Toute personne démontrant ces symptômes dans les 14 jours suivant un voyage à l’étranger doit s’isoler le plus rapidement possible et appeler au service Télé-Soins, au 811 pour recevoir des instructions supplémentaires.
 
Les autorités estiment que les risques de propagation au Canada demeurent faibles pour l'instant malgré le fait que 34 cas d'infection ont jusqu'ici été recensés au pays, dont 20 en Ontario, 13 en Colombi-Britannique et un au Québec.

 

Le gouvernement du N.-B. administrera le terrain de golf Mactaquac en 2020
2020-03-05

Parce qu'aucun gestionnaire potentiel ne s'est pointé, le gouvernement du N.-B. assurera l'exploitation et l'administration du terrain de golf de Mactaquac lors de la prochaine saison.

Le ministre du Tourisme, Bruce Fitch, a indiqué que le gouvernement Higgs est déterminé à maintenir en opération ce terrain même si aucune proposition de gestion n'a été reçue lors d'un récent appel d'offres.

Aménagé dans les années 70, le terrain était exploité par Kingswood (GolfCo) depuis 2017 selon une entent de 10 ans qui a été résiliée à la demande du gestionnaire en décembre 2019. (Photo: Tourisme NB)


 

Nouveau plan pour contrer la pauvreté en vigueur au N.-B.
2020-03-05

Un nouveau plan d'inclusion économique et sociale est entré en vigueur jeudi au Nouveau-Brunswick. Il vise à réduire la pauvreté monétaire de 50 % d'ici 2030.

La Société d’inclusion économique et sociale a présenté jeudi le document «Ensemble pour vaincre la pauvreté 3 : Le plan d'inclusion économique et sociale du Nouveau-Brunswick».

Ce nouveau plan s’appuie sur les progrès déjà été réalisés au cours des 10 dernières années. Il comprend neuf mesures prioritaires, qui s’articulent autour de trois piliers soit la sécurité du revenu, la coordination des programmes et services, ainsi que l'inclusion et des collectivités saines.

-la sécurité du revenu qui comprend des mesures pour améliorer l’aide sociale, des modifications à la Loi sur les normes d'emploi et une augmentation de la capacité et de la viabilité des entreprises sociales;

-la coordination des programmes et des services qui englobe des mesures pour examiner les politiques fiscales, les programmes et les services gouvernementaux qui s'adressent aux personnes à faible revenu, et la mise en place d’un service de guichet unique qui aidera les gens du Nouveau-Brunswick à obtenir de l'information et avoir accès aux programmes et aux services gouvernementaux et communautaires

-l'inclusion et collectivités saines ades mesures pour améliorer les services de santé mentale et de traitement des dépendances, élaborer des plans de transport régionaux, travailler avec des partenaires pour offrir des possibilités d’activités récréatives inclusives aux gens du Nouveau-Brunswick à faible revenu, et créer des programmes alimentaires dans toutes les écoles.

QUELQUES STATISTIQUES:

-en 2009, le taux de pauvreté s’élevait à 14,2 pour cent, ce qui représentait au total 104 000 personnes.

-en 2018 (l’année la plus récente pour laquelle des données sont disponibles), le taux de pauvreté était de 7,9 pour cent, ce qui représentait au total 58 000 personnes.

-de 2009 à 2018, le Nouveau-Brunswick a connu une diminution de 44 pour cent de son taux de pauvreté, ce qui représente au total 46 000 personnes.

-l’objectif d’Ensemble pour vaincre la pauvreté 3 consiste à réduire de sept pour cent (ou 50 000 personnes) le nombre de Néo-Brunswickois vivant sous le seuil de la pauvreté d’ici 2030.

Selon le directeur général de la Société d’inclusion économique et sociale, Stéphane LeClair, l’approche novatrice adoptée au cours des 10 dernières années qui consiste à rassembler des personnes qui vivent ou qui ont vécu dans la pauvreté et des représentants du secteur sans but lucratif, du monde des affaires et du gouvernement a stimulé le renforcement des capacités communautaires.

Parmi les réalisations du plan «Ensemble pour vaincre la pauvreté» au cours des 10 dernières années, notons:

-plan de médicaments sur ordonnance du Nouveau-Brunswick

-programme De beaux sourires et une bonne vision

-stratégie provinciale de transport et services de transport communautaires au Nouveau-Brunswick

-augmentations du salaire minimum

-services de garderie gratuits

-programme des droits de scolarité gratuits pour les étudiants du niveau postsecondaire

La Société d’inclusion économique et sociale dit avoir reçu 25 000 commentaires de la part de 2500 participants dans le cadre d’un processus d’engagement public qui a eu lieu partout dans la province à l’hiver et au printemps 2019.

-30-



 

 


 

Élections municipales: Éric Desjardins se porte candidat comme conseiller dans le quartier 2 à Edmundston
2020-03-05

ÉRIC DESJARDINS SE PORTE CANDIDAT COMME CONSEILLER MUNICIPAL DANS LE QUARTIER 2 À EDMUNDSTON (05-03-2020) - Enseignant de carrière et actuel directeur adjoint et responsable de la vie-étudiante à la polyvalente la Cité des Jeunes, Éric Desjardins, se porte candidat comme conseiller municipal dans le quartier 2 (Saint-Basile/Edmundston) à la Ville d'Edmundston.

Sur le plan communautaire, il a été impliqué sur le comité du parc des jeux d'eau à Saint-Basile (Parc du Berceau) et également entraîneur au hockey mineur. Il est aussi propriétaire d'immeubles à logements.


 

Projet-impôt à l'UMCE: 375 demandes traitées!
2020-03-04

PROJET IMPÔT À L'UMCE: PLUS DE 375 DÉCLARATIONS TRAITÉES - Ce sont 375 déclarations de revenus qui ont été traitées à l’occasion du projet-impôt organisé le lundi 2 mars 2020 par le Secteur administration des affaires de l’Université de Moncton, campus d’Edmundston (UMCE).

Au total, 24 étudiants et deux anciens ont participé à l’exercice. Ils ont été appuyés par des firmes professionnels de comptables. Ce service était offert gratuitement pour les contribuables ayant un revenu inférieur à 35 000 $ ou pour des couples ayant un revenu inférieur à 45 000 $ et dont la situation financière est simple.

Annuellement, le «projet-impôt» est organisé dans le cadre du «Programme communautaire des bénévoles en matière d’impôt (PCBMI)», de l’Agence du revenu du Canada.

Dans la photo, Reno Girard, de Sainte-Anne-de-Madawaka, en compagnie des étudiants de deuxième année en administration des affaires à l’UMCE, Antoine Voyer et Catherine Nadeau, tous deux de Saint-Jacques.


 

Un apprentissage à Edmundston en vue de leur parcours professionnel futur
2020-03-04

Trois stagiaires de l'Institut de formation technique professionnelle ((INTEC) d'Haïti, Mélissa Chalné François, Rose-Martha Élisé et Bénia Denis, quitteront le CCNB d'Edmundston à la mi-avril pour un retour vers Port-au-Prince où elles compléteront leur programme en Gestion hôtelière et touristique.

 

Les trois étudiantes étrangères, Mélissa Chalné François (programme de Cuisine professionnelle), Bénia Denis (Gestion de la petite et moyenne entreprise) et Rose-Martha Élisé (Gestion de bureau) sont arrivées à Edmundston en septembre 2019 pour un stage de huit mois au CCNB d'Edmundston. Elles ont été sélectionnées pour leur rendement et assiduité en classe par l'entremise du Programme de bourses Leadership Canada, une bourse gérée par le CCNB qui bénéficie d'un financement de l'organisme Affaires mondiales Canada.

 

Même si elles parlent aussi le français, elles ne cachent pas que l'aspect de la langue a été une difficulté pour elles à leur arrivée au CCNB. Il va sans dire que les caprices de Dame nature en hiver ont aussi fait partie de leurs nouvelles réalités à apprivoiser.

 

De gauche à droite dans la photo: Bénia Denis, Mélissa Chalné-François et Rose-Martha Élisé.

 


 

Semaine Défi-Santé à Saint-Léonard!
2020-03-03

La Ville de Saint-Léonard vivra sa semaine «Défi-Santé» du 1er au 7 mars.

L'activité est organisée par la maire-adjointe Lise Roussel, le Comité du Centenaire et la Bibliothèque Dr-Lorne-J.-Violette dans le cadre du Centenaire d'incorporation de la Ville de Saint-Léonard.

Diverses activités sont au programme. Le tout débutera le lundi 2 mars avec une marche en raquettes au Parc Clarence-Bourgoin (13h30). Le mardi 3 mars, il y aura un atelier «Manger santé sur un budget limité» avec la diététiste Gabrielle Michaud à la bibliothèque (18 h 30/inscription au 423-3025). Une séance gratuite de Zumba suivra le mercredi 4 mars à la Caserne des pompiers (19 h/inscription 423-8490). Le jeudi 5 mars, il y aura une marche en raquettes en soirée au Parc Clarence-Bourgoin (18 h 30). La semaine se terminera avec l'activité «Initiation à la méditation» à la bibliothèque (13h30/inscription 423-3025).

La population est aussi invitée à se rendre à la bibliothèque pour consulter des livres sur le mieux-être, la santé et la nutrition. Pour l'atelier gratuit «Manger santé sur un budget limité», les participants sont invités à apporter une denrée non périssable au profit de la banque alimentaire régionale.


 

La GRC émet maintenant des contraventions électroniques!
2020-03-03

Depuis lundi, la GRC au Nouveau-Brunswick a commencé à délivrer des billets de contravention électronique qui parviendront aux fautifs via les systèmes informatiques dans la province.

Le processus de production électronique des contraventions consiste à glisser un permis de conduire dans un lecteur de carte. L’agent insère ensuite les renseignements relatifs à l’infraction, et une contravention électronique est imprimée directement dans le véhicule. Le dossier électronique est ensuite partagé avec le gouvernement provincial et enregistré dans un système d’information que peuvent consulter la police, les tribunaux et Service Nouveau-Brunswick.

La GRC au Nouveau-Brunswick sera le premier corps policier à employer cette technologie dans le cadre d'une approche progressive. Elle sera d’abord utilisée pour la plupart des infractions à la Loi sur les véhicules à moteur. Des contraventions continueront à être délivrées manuellement par d’autres organismes d’application de la loi et pour d’autres infractions liées à la Loi sur la procédure applicable aux infractions provinciales.

Par ailleurs, des modifications apportées à la Loi sur la procédure applicable aux infractions provinciales changeront la façon dont les contraventions délivrées en vertu de la Loi sur les véhicules à moteur pourront être contestées.

Depuis le lundi 2 mars, un nouveau processus supprimera l’obligation pour toute personne de se présenter devant le tribunal en vue de fixer une date d’audience pour son dossier. Dorénavant, il faudra déposer un avis de contestation auprès du tribunal dans les 45 jours après avoir reçu une contravention pour obtenir une date de comparution. Si aucun avis de contestation n’est déposé, la personne qui a reçu la contravention sera alors déclarée coupable de l’infraction.

Ces changements sont effectués afin de désengorger et améliorer l'efficacité des tribunaux en retirant les contraventions non contestées du processus judiciaire et en réduisant le nombre de comparutions devant le tribunal pour une contravention contestée, a déclaré la ministre de la Justice et procureure générale, Andrea Anderson-Mason.


 

Mise à jour pour le coronavirus au NB
2020-03-02

Une éclosion de pneumonie, causée par un nouveau coronavirus (COVID-19), a été signalée en Chine à la fin de l'année 2019. L’Organisation mondiale de la Santé a déclaré que le virus constitue une urgence de santé publique.

De nouveaux renseignements ainsi que de nouvelles précautions à prendre deviennent disponibles au fur et à mesure que la situation évolue.


Dans l’ensemble, le risque actuel pour la santé de la population néo-brunswickoise est toujours considéré comme faible par les experts médicaux. Dans l’ensemble, le risque pour les voyageurs canadiens à l’étranger est faible, mais variera selon la destination. L’Agence de la santé publique du Canada surveille de près la propagation du COVID 19 dans d’autres pays.

Si vous devez voyager, renseignez-vous avant votre départ en consultant les avis aux voyageurs de l’Agence de santé publique du Canada.


 

Sommet provincial LGBTQ+ à Edmundston du 20 au 22 mars 2020
2020-02-28

SOMMET PROVINCIAL SCOLAIRE LGBTQ+ À EDMUNDSTON DU 20 AU 22 MARS (28-02-2020)

Le troisième Sommet provincial francophone LGBTQ+ et leurs alliés, Affiche tes couleurs, se déroulera du 20 au 22 mars 2020 à la polyvalente la Cité des Jeunes d'Edmundston,

L'événement rassemblera près de 125 élèves des écoles secondaires francophones du Nouveau-Brunswick, la plupart de la communauté LGBTQ+, et une cinquantaine d'accompagnateurs. La programmation comprendra des ateliers, tables-rondes, témoignages et activités artistiques. L'actrice et auteure, Debbie Lynch-White sera la conférencière-invitée.

Fait à souligner, par souci de respect et de confidentialité, il s'agit d'un événement qui se déroule à huis-clos et sur invitation. Des efforts de sensibilisation sont faits dans les trois districts scolaires francophones afin de faire en sorte que les adolescents qui vivent des différences se sentent inclus à part entière dans son parcours scolaire et de vie en général.

Le rassemblement se veut aussi une occasion pour mieux outiller le personnel enseignant et d'encadrement de la réalité des membres de la communauté LGBTQ+.

Notons qu'un comité régional communautaire LGBTQ+ a été créé au sein du District scolaire francophone du Nord-Ouest (DSFNO). Il vise appuyer les efforts et initiatives dans les écoles. Il comprend des élèves, des parents, des membres du personnel, des professionnels partenaires du district ainsi que des représentants de services gouvernementaux et communautaires.

-30-

 

 



Sommet provincial LGBTQ+ à Edmundston du 20 au 22 mars 2020
2020-02-28

SOMMET PROVINCIAL SCOLAIRE LGBTQ+ À EDMUNDSTON DU 20 AU 22 MARS (28-02-2020)

Le troisième Sommet provincial francophone LGBTQ+ et leurs alliés, Affiche tes couleurs, se déroulera du 20 au 22 mars 2020 à la polyvalente la Cité des Jeunes d'Edmundston,

L'événement rassemblera près de 125 élèves des écoles secondaires francophones du Nouveau-Brunswick, la plupart de la communauté LGBTQ+, et une cinquantaine d'accompagnateurs. La programmation comprendra des ateliers, tables-rondes, témoignages et activités artistiques. L'actrice et auteure, Debbie Lynch-White sera la conférencière-invitée.

Fait à souligner, par souci de respect et de confidentialité, il s'agit d'un événement qui se déroule à huis-clos et sur invitation. Des efforts de sensibilisation sont faits dans les trois districts scolaires francophones afin de faire en sorte que les adolescents qui vivent des différences se sentent inclus à part entière dans son parcours scolaire et de vie en général.

Le rassemblement se veut aussi une occasion pour mieux outiller le personnel enseignant et d'encadrement de la réalité des membres de la communauté LGBTQ+.

Notons qu'un comité régional communautaire LGBTQ+ a été créé au sein du District scolaire francophone du Nord-Ouest (DSFNO). Il vise appuyer les efforts et initiatives dans les écoles. Il comprend des élèves, des parents, des membres du personnel, des professionnels partenaires du district ainsi que des représentants de services gouvernementaux et communautaires.

-30-

 

 

 

 

Avec l'assouplissement des consignes de sécurité dans la province, les bibliothèques publiques procèdent graduellement à leur réouverture au Nouveau-Brunswick. Il va sans dire que des mesures de sécurité seront mises en place au niveau du nombre de personnes admises à la fois, l'installation de plexiglass aux comptoirs de prêts ou encore la désinfection des lieux et des documents.

Après qu'elles auront mis en place toutes les précautions à prendre, les succursales pourront ouvrir leurs portes. Cela a été le cas mardi pour la bibliothèque de Grand-Sault et aujourd'hui, mercredi, pour celle d'Edmundston. Les autres succursales de Saint-François, Saint-Léonard et Saint-Quentin suivront sous peu.

Malgré le fait qu'elles ont été fermées durant quelques semaines, les bibliothèques publiques ont tout de même dénoté un achalandage accru de 400 % du service en ligne.

-30-


 

Dix organismes de développement économique, d'affaires et de développement communautaire dans la province présenteront une série de conférences virtuelles et de baladiffusions conçus pour «réimaginer le Nouveau-Brunswick dans un monde post-pandémique».

L'initiative, Virage: reprise et réimagination au Nouveau-Brunswick, consistera en huit conférences virtuelles et balados (podcasts) biligues interactives durant quatre semaines. Les activités mettront en vedette des économistes et un panel d'experts des secteurs public et privé. L'objectif sera de concevoir un plan d'action durable et inclusif pour la croissance économique et sociale à mesure que la province sortira de la pandémie.

Les instigateurs du projet estiment que la pandémie a laissé place à ce genre d'action audacieuse qui n'aurait pu être entreprise en temps normal et qu'il s'agit d'une occasion qui ne se présente que très rarement dans l'histoire d'une province.

Des thématiques comme les réalités fiscales provinciales, la collaboration régionale, l'économie du Nouveau-Brunswick, la démographie et le marché du travail, l'éducation et l'emploi, les secteurs stratégiques ou encore l'entrepreneuriat et l'économie sociale seront abordées durant la série de conférences et baladodiffusions. Des documents de synthèse de chacune des thématiques seront envoyés aux gouvernements du N.-B. et autres regroupements politiques publics.

Les organismes à l'origine de cette initiative sont:
-le Conseil économique du N.-B.;
-le Conseil des entreprises du N.-B.;
-Manufacturiers et Exportateurs Canada/N.-B.;
-TechnImpact;
-le Conseil multiculturel du N.-B.;
-la Chambre de commerce de l'Atlantique;
-la Chambre de commerce du Grand Moncton;
-la Chambre de commerce de Fredericton;
-la Chambre de commerce de la région de Saint-Jean;
-le Centre Pond-Deshpande de l'Université du N.-B.

-30-




 
 
 


 

 
 
 
 
 
collaborateurs
 
 
 

 
 
 
 
 


 
 
 

 
 
© 2020 La Coopérative des Montagnes Ltée. - Tous droits réservés
Plan du site  •   Concept J Multimédia Inc.  |   123Clik